Comment choisir son assurance-crédit immobilier ?

La réalisation d’un crédit immobilier implique pratiquement à chaque fois, la souscription d’une ou plusieurs assurances. Parmi elle, l’assurance-crédit immobilier. L’importance des montants engagés, implique d’être attentif à couvrir divers risques et l’organisme prêteur y veillera car il y va de sa garantie de remboursement du crédit consenti.

Quels sont ces risques ?

  1. La destruction du bien apporté en garantie du crédit. En effet, dans ce type de crédit, le bien immobilier est pris par le prêteur en garantie du bon remboursement de la dette, cela par le biais d’une hypothèque. Il demandera donc (et vérifiera) que le bien est couvert par uns assurance habitation communément appelée assurance incendie.
  2. Le décès de l’emprunteur. Il y aura donc lieu de couvrir ce risque par la souscription d’une assurance –décès. Il en existe de plusieurs types, nous le verrons plus loin.
  3. La perte de revenus de l’emprunteur, le mettant dans l’impossibilité de tenir ses engagements.

Si vous êtes indépendant ou titulaire de profession libérale, votre couverture sociale est faible et la souscription d’une assurance de revenu garanti est une sage précaution.

Dans le même ordre d’idée, il faut aborder le cas très fréquent de l’emprunt sur deux têtes. Il arrive très régulièrement qu’un couple acquéreur d’un bien engage les revenus de chacun dans le remboursement du crédit. En matière d’assurance-crédit immobilier au décès, cela implique souvent la souscription d’un contrat pour moitié du montant du crédit sur chaque tête.

Cependant, en cas de décès de l’un des membres du couple, il arrive que le conjoint survivant ne soit pas en mesure d’assumer seul les charges du ménage et la charge résultant de la moitié du prêt.

Il est recommandé de choisir une assurance-crédit immobilier en double couverture, certes un peu plus coûteuse mais qui remboursera l’entièreté du crédit en cas de disparition de l’un des conjoints.

Les types d’assurance-crédit immobilier

L’assurance-crédit immobilier à solde restant dû

Ce type d’assurance garanti à tout moment en cas de décès, le solde restant dû du crédit et couvre donc un capital dégressif en se calquant sur le tableau d’amortissement du crédit. C’est sans conteste la formule d’assurance la moins onéreuse. Elle est payable sous forme d’une prime unique ou d’un montant annuel.

L’ assurance-crédit immobilier décès à solde restant dû en double couverture

Le principe est identique à ceci près que l’on se trouve devant deux emprunteurs signataires de deux contrats souscrits chacun pour la totalité du crédit. Plus onéreuse, elle offre l’avantage décrit ci-dessus dans une situation qui n’arrive pas qu’aux autres.

L’assurance vie mixte

Dans cette formule, l’emprunteur ne rembourse pas son crédit, il n’assure que le service de l’intérêt qui portera sur l’entièreté du montant emprunté pendant toute la durée du crédit.

L’assurance mixte a pour vocation de payer le capital de toute façon, soit au décès de l’assuré en cours de contrat, soit en cas de vie à l’issue du contrat. Dans les deux cas, le capital payé rembourse le crédit.

Cette dernière formule d’assurance-crédit immobilier est de loin la plus onéreuse.

Dès lors, pourquoi la proposer ? Imaginons que vous disposiez de revenus confortables mais irréguliers. Il vous est loisible de pratiquer des remboursements anticipés de votre crédit et cela à votre rythme.

La conséquence en sera que la charge en intérêt diminuera à due concurrence et que la couverture en assurance-crédit immobilier deviendra progressivement libre. Ceci signifie qu’en fin de contrat, le paiement du capital se fera entre vos mains en vous servira de capital-pension complémentaire.

Les aspects fiscaux

Ces aspects sont fondamentaux dans le cadre de la souscription d’un crédit hypothécaire. L’Etat encourage l’accès à la propriété par ce biais. Le coût réel du crédit peut s’en trouver fortement allégé.

La matière est complexe et pratiquement spécifique à chaque situation. Le meilleur conseil à donner est de consulter votre courtier ou votre banque qui réalisera une étude personnalisée.